Renault exploite la brèche ouverte du low cost

Publié le par Marie HERVIEU

 

Une berline neuve à 7.500 euros en France et à 5.000 euros en Roumanie (équipements et garanties différents).
 

Avec son concept prix / qualité / habitabilité imbattable, elle conquiert les pays un à un, et son succès incontestable donne des idées. Les concurrents, convaincus de la rentabilité de ce concept, développent désormais "leur" Logan. Et plus étonnant, cela donne de nouveaux objectifs à Renault, qui développerait un contre-projet Logan pour créer un véhicule encore moins cher que la Logan !!! Toujours une longueur d'avance...

 

Où cela, comment et pourquoi ? D'après le Figaro du 14 juin, un centre de recherche serait envisagé en Inde. Renault, avec sa marque low cost Dacia, a en effet adopté la stratégie de fabriquer et assembler les véhicules à proximité des lieux de vente. Pays émergent et au très fort potentiel, l'Inde semble donc parfaitement cadrer un nouveau projet d'une telle envergure : commercialiser une voiture à 3.000 euros.

 

Pourquoi l'Inde ? Le Figaro explique que "les experts estiment qu'il s'y vendra 3 millions de véhicules neufs en 2016 contre seulement 1,1 million l'an dernier. La croissance du marché est estimée à 20 % par an. En Inde, on ne dénombre que sept voitures pour 1.000 habitants contre 500 pour 1.000 habitants en Allemagne. Des ratios étourdissants."

 

A ce prix-là, peut-on s'attendre à une berline ? Probablement pas. Mais sûrement à un véhicule plus compact.


Avec Dacia, Nissan, ou une autre marque, le PDG de Renault a décidé d'exploiter jusqu'au bout ce nouveau segment de marché. Précisant toutefois qu'à ce prix, ce véhicule ne serait pas (ou ne pourrait pas) être commercialisé en Europe Occidentale. A bon entendeur...


Y aura-t-il une nouvelle levée populaire pour exiger la voiture à 3.000 euros en France ?!

 

Lien vers le Mémoire de recherche sur la Logan : cliquez ici

Publié dans LOW COST

Commenter cet article